Des missionnaires retraités toujours aussi actifs

"Leur vie est un exemple d'amour envers Dieu et les autres."

July 22, 2019

L’œuvre des Ministères CSSM au Québec a débuté en 1946. Le Camp Livingstone a ouvert ses portes en 1953 et le Camp des Îles s'est joint à la mission en 2012. Ensemble, ces deux camps accueillent plus de 700 enfants et jeunes chaque année.

Deux couples de missionnaires ont fidèlement servi au Québec pendant 63 ans avec ce qui est maintenant L’Espoir du Canada. Bien qu'ils aient pris leur retraite de la mission, ils demeurent actifs dans le ministère auprès de ceux qui croisent leur chemin. Leur vie est un exemple d'amour envers Dieu et les autres.

Wilmer et Marilyn Loewen

Les Loewen ont commencé à œuvrer à la mission en 1972 et ont été directeurs du Camp Livingstone jusqu'en 2008. Au lieu de se retirer de la mission, ils se sont installés dans la communauté de Stanstead, où ils avaient prêché et enseigné la bible dans une église, apportant l'espérance de l'Évangile aux gens blessés.

Peu de temps après s'être joints au club de curling de Stanstead, les Loewen ont été invités à diriger un programme de curling junior; une confirmation que Dieu les guidait. Cet engagement a permis à Wilmer et à Marilyn d'établir des liens avec de nombreux parents, enfants et jeunes, et a ouvert la porte à un ministère de camp de jour. En 2007, ils ont lancé le camp de jour de Beebe, où ils ont poursuivi leur ministère jusqu'en 2016.

Leurs séjours et leurs programmes de suivi organisés comprenaient des sorties de glissade l’hiver pour les jeunes et des barbecues communautaires. Le but de chaque événement était de partager l'Évangile. En plus de la sensibilisation des jeunes, ils ont commencé une étude biblique hebdomadaire dans leur maison en 2016, laquelle a toujours lieu avec une moyenne de 10 à 15 personnes, certaines n'ayant aucun lien avec une église.

Les Loewen ont cessé d’œuvrer au sein de L’Espoir du Canada en 2018, mais ils n’ont jamais cessé d’œuvrer et de vivre leur foi au sein de la communauté de Stanstead.

Kent et Debbie Osborne

Avant de se joindre à l’équipe de L’Espoir du Canada, Kent a été missionnaire auprès des marins marchands dans les ports du Québec pendant cinq ans et, pendant 22 ans, il a été pasteur à une église de l’Association d’Églises évangéliques à Deux-Montagnes, au Québec. En 2002, on a demandé à Kent de venir aide un peu au Camp Livingstone.

Les Osborne pensaient œuvrer à court terme; ils ont travaillé avec L’Espoir du Canada pendant 15 ans. Ils ont assuré le leadership et le soutien en tant que directeurs de l'entretien au Camp Livingstone jusqu'en 2009, et directeurs régionaux au Québec au sein du Conseil national.

Pendant ce temps, Kent a participé à la construction du duplex et du bureau principal du camp et a joué un rôle déterminant dans l’ajout du Camp des Îles à L’Espoir du Canada.

En 2015, réalisant le besoin d'un couple plus jeune pour gérer la propriété, les Osborne ont quitté le camp pour libérer leur logement et ont déménagé à Stanstead pour travailler avec les Loewen, les anciens directeurs du Camp Livingstone.

Kent et Debbie ont demandé à Dieu d'ouvrir une porte pour un ministère auprès des adultes et des enfants. Il a réuni une église de maison constituée de 20 croyants et personnes voulant en apprendre plus : l’église Border Community Church. Elle a maintenant un statut officiel enregistré auprès du gouvernement du Québec et travaille sur le statut d'organisme de bienfaisance fédéral.

Kent a cessé d’œuvrer au sein de L’Espoir du Canada en 2018, mais il continue de travailler avec les Loewens et l’église Border Community Church. Il siège au conseil d'administration de l’Association d’Églises évangéliques du Québec et espère que l’église Border Community Church deviendra une église membre à part entière de l’Association d’Églises évangéliques à Stanstead, une ville de près de 3 000 habitants qui compte au moins neuf églises fermées.

 

Blog Post List